C’est quoi une entorse de cheville?

photos de pied de femme

D’un point de vue médicale , les entorses de chevilles sont des lésion (déchirure) d’un ligament n’entraînant pas de perte permanente des rapports normaux d’une articulation.
Il faut distinguer l’entorse de cheville de la luxation, qui sont deux choses totalement différentes. Quand il y a luxation, l’articulation perd de façon permanente le rapport (déboîtement).

Comment se fait-on une entorse de cheville ?

C’est bien connu une entorse peut survenir à tout moment de la vie. L’entorse survient le plus souvent par l’adoption d’une mauvaise position de la cheville et par un manque d’échauffement de cette dernière. Que ce soit en marchant ou en pratiquant une activité physique, le claquage est susceptible de survenir rapidement lorsqu’on s’y attend le moins. Il est pour cela nécessaire de bien échauffer ses articulations, tout particulièrement ses chevilles si vous sollicitez beaucoup les jambes , avant n’importe quel début d’activité sportive.

Symptômes.

Les symptômes de l’entorse sont : une douleur sur le coté de la cheville, un gonflement et une ou plusieurs ecchymose de couleur bleue voir violette. Plus rarement un phénomène de parfois un craquement au niveau de l’articulation de la cheville.

  • Les entorses bénigne se manifeste principalement par des douleurs plus ou moins importante au niveau de la cheville, ainsi qu’un gonflement relativement faible de la cheville. Les entorses bénignes peuvent être soulagées facilement (voir notre guide : Comment soulager une entorse de cheville).
    Elle ne nececite pas forcement d’allez voir un médecin en urgence mais il est quand mémé conseiller d’allez consulté rapidement.
  • Les entorses grave, comme pour l’entorse bénigne la cheville gonflée mais de façon vraiment lus importante il est fréquent de voir des ecchymose de couleur bleue ou violette, ainsi que des douleurs pendant la marche voir une certaine instabilité et une sensation de déséquilibre permanent. Les entorses graves nécessitent de voir un médecin très rapidement voir de ce rendre au urgence. (A voir : Pourquoi consulter un médecin ?)

Différents type d’entorse de cheville.

Ciblée à différentes zones, les entorses sont essentiellement « Haute », en « Inversion » et en « Éversion ». Voir les illustrations ci-dessous :

Entorse de type « haute »

entorse-type-haute

L’entorse de type haute se localise au plus au niveau de la cheville provoquant une lésion importante.

Entorse de type « Inversion »

entorse-type-inversion
L’entorse la plus répandue est par définition, l’entorse à Inversion. Il s’agit de celle qui survient lorsqu’on trébuche en faisant un faux pas, la cheville se tord facilement vers l’extérieur provoquant un étirement anormale des muscles de la zone extérieure.

Entorse de type « Éversion »

entorse-type-eversion

Enfin, l’entorse à Éversion, moins courante et tout aussi douloureuse que l’inversion est provoquée par la torsion de la cheville vers l’intérieur.

Que faire en cas d’entorse ?

Le premier réflexe à avoir en cas d’entorse est de consulter le plus tôt possible son médecin afin d’évaluer rapidement l’état de la cheville. Même si nous vous proposons de l’information fiable gravitant autour des entorses, ne passez pas outre l’étape de rendez-vous chez votre généraliste voire même chez le radiologue si nécessaire.

Conseil #1 : En fonction des circonstances, vous ne sentirez peut-être pas tout de suite la douleur au niveau de la cheville. Dès que vous sentirez une douleur à ce niveau et si vous savez que vous chuté quelque part dans la journée, cela doit vous mettre la puce à l’oreille. Ne forcez pas sur cette dernière au risque de l’endolorir en aggravant la ou les lésions. Si cela se produit en extérieur faites vous aider par les proches (ne pas conduire, ne pas faire de grandes distances, etc). Si vous êtes chez vous, asseyez vous et contactez le cabinet médical pour une consultation sur place ou à domicile.

Conseil #2 : Passez de l’eau froide pendant quelques minutes en prenant soin de rafraîchir l’ensemble de la cheville. L’eau froide aura pour effet de soulager la douleur si cette dernière est très intense.

Conseil #3 : Souvent négligée, l’étape du soin régulier doit être pour vous un moteur de motivation pour guérir plus vite en vous souciant de votre corps. Ainsi, il est vital de masser votre cheville pendant la phase de convalescence (en retirant votre stabilisateur le temps du soin) et quelque temps après la guérison. Le massage que vous réaliserez sur votre cheville régulièrement avec des huiles essentielles et de l’argile naturelle, vous permettront de stimuler les muscles. Nous développerons cette étape dans un article ultérieur.